Flash info : Annonce de la création d’un Conseil National de la e-Santé.

Innovationesante.fr (Marc Soler, Nicolas Bondu) a le privilège avec Adnan El Bakri, Wassim Badiou, Xavier Schneider, Eudes Ménager, Sophie Sergent, Anca Petre, Denise Silber, Benjamin De Viaris, Charles Nahmanovici, Jacques Durand, Hélène Decourteix… et tous les membres du Conseil National de la e-Santé  de vous annoncer sa constitution officielle, et en ordre de marche pour cette nouvelle année 2018.

Cette démarche a été créée officiellement le 10 Aout 2017 avec élection d’un bureau fondateur suite à une assemblée générale constitutive.

L’association ayant pour titre « Conseil National de la e-Santé » a été enregistrée à la sous-préfecture de Reims en décembre 2017.

La création d’un « chat » sur le réseau WhatsApp a permis à de nombreux acteurs impliqués dans la santé connectée de se rapprocher, de communiquer.

Un espace de travail sur le réseau professionnel slack a permis de s’organiser autour des projets thématiques, de préparer les futures études scientifiques et la communication.

Les choses sérieuses commencent avec un cahier des charges pour 2018 qui sera défini au cours de notre réunion du 17 janvier 2018 (à 19 heures, à la Fondation Edmond De Rothschild à Paris).

Cette réunion est particulièrement importante, elle permettra de faire connaissance, d’intégrer les nouveaux venus, et de mettre des visages sur les auteurs des nombreux messages qui ont crépité sur les réseaux sociaux, ces messages sont pour le moment les seuls liens entre beaucoup d’entre nous.

À l’issue de cette réunion du 17 Janvier, nous pourrons plus concrètement communiquer sur l’organisation générale de cette instance, sur les axes stratégiques définis pour 2018 concernant les actions, études scientifiques et enquêtes de terrain qui pourraient être menées.

Sous l’autorité de Wassim Badiou et Charles Nahmanovici, il est acquis que ce conseil participera activement au e-Health World à Monaco sous le haut patronage de SAS le Prince Albert II (31 mai – 1er juin 2018).

Le niveau scientifique de tout premier ordre de cet événement Monégasque ne pouvait pas laisser indifférent nos acteurs qui apporteront leur pierre à cet édifice suite à l’aimable invitation des responsables du programme scientifique.

Le programme DPC étant organisé par vos serviteurs (Marc Soler, Nicolas Bondu) : Marc Soler fera le point sur les éléments de la santé connectée à intégrer sans délais dans la pratique de ville et dans l’organisation du cabinet médical, Jacques Lucas Vice-Président du CNOM présentera deux sujets : une réflexion permettant d’y voir plus clair dans le domaine information / publicité, d’autre part il nous éclairera sur les conséquences sur notre pratique quotidienne du partage des informations médicales  permis par les nouvelles formes de stockage des données (dossiers patients…).

Donc rendez-vous à Monaco les 31 Mai et le 01 Juin (y compris pour la Nuit connectée au Monte Carlo Country Club !)

Mais présentons un peu plus précisément cette nouvelle entité originale et prometteuse. C’est une instance scientifique et technologique à but non lucratif que l’on peut assimiler à un « think-and-do-maker-tank » !!

Traduction : C’est donc une communauté issue du terrain qui encourage l’application des nouvelles technologies pour faire évoluer le monde de la santé (une communauté de « maker »), constituant un groupe de réflexion, véritable laboratoire d’idées (Le Think-Factory) … voilà !

Notre but est de créer un écosystème pour soutenir et faire avancer efficacement le développement de la e-santé, en réunissant des experts, des compétences et des talents (uniquement des personnes physiques) dans les différents domaines impliqués et en ayant une représentation de l’ensemble des professions et métiers concernés.

Les principaux objectifs sont :

– Une réflexion interprofessionnelle globale et neutre autour de la e-santé.

– La rédaction de notes stratégiques, de rapports et de recommandations sur le développement de la e-santé.

– L’élaboration et la mise en œuvre de politiques publiques.

– L’organisation d’évènements pour promouvoir la recherche, la réflexion ou l’échange autour de la e-santé.

– La coordination et publication d’articles et d’études scientifiques en santé numérique.

– Toutes opérations, y compris expérimentales ou de recherches, ayant pour objet l’étude et/ou la mise en œuvre de ces recommandations.

– La vulgarisation et communication auprès du grand public, la formation post-universitaire des professions médicales et para médicales.

Ce dernier chapitre est particulièrement cher à innovationesante.fr (Marc Soler et Nicolas Bondu) qui depuis deux ans surveille, analyse, commente l’apport de l’évolution des techniques de l’information et de la communication dans le domaine médical. Le problème est de trier, d’argumenter les informations issues des géants du Web, des journalistes parfois un peu trop enthousiastes qui désinforment souvent le grand public. Dans ce contexte de dérives médiatiques notre but est de délivrer une information claire et loyale sur l’état actuel de la santé connectée.

Parallèlement à cette activité de vulgarisation, notre activité de formation post-universitaire a inauguré il y a bientôt deux ans, des formations spécifiquement dédiées à la santé connectée. Le but étant d’apporter aux professionnels les techniques de la santé connectée disponibles aujourd’hui, notamment dans le domaine de la digitalisation des pratiques médicales et de la transition numérique du cabinet médical. Beaucoup de travail a déjà été effectué par les médecins, pharmaciens… pionniers de la santé connectée. Beaucoup de techniques (communication, applications médicales, télémédecine…) sont utilisables en routine dans la pratique quotidienne et doivent être maintenant enseignées et généralisées.

Le but du Conseil National de la e-Santé dans cette nébuleuse de nouvelles technologies est d’explorer, d’expérimenter, et d’appliquer tout azimut. La puissance de cette nouvelle communauté doit faire pression sur les différents éléments de la gouvernance afin de faire évoluer les règles juridiques, administratives…, permettant aux professionnels de la santé et au public de profiter le plus rapidement possible des avancées techniques présentes et à venir.

Le monde de la santé doit être « data-driven » pour un repositionnement du patient au centre du système de soins.

En effet les nouvelles techniques de communication, nous en sommes persuadés, permettront une progression considérable des actions de prévention, un renforcement spectaculaire du suivi des patients et du contrôle des thérapeutiques…

Les membres actuels ont été réunis par coaptation, également suite à nos échanges sur les réseaux sociaux, plus de 80 experts de tout horizon sont désormais impliqués.  Les portes sont grandes ouvertes pour tous ceux qui souhaiteraient nous rejoindre ou qui souhaiteraient avoir plus d’informations.

Vous pouvez nous envoyer un message par l’intermédiaire de notre Facebook ou de notre mail.

Nous disposons d’un groupe d’échange et de discussion notamment pour la mise en relation sur WhatsApp, ainsi qu’un espace de travail sur cnesteam.slack.com pour affiner nos thématiques de travail sur le plan scientifique, intellectuel et de la communication.

            Notre site web est en cours de construction et sera bientôt disponible sur https://santenumerique.fr

            Bienvenue donc sur la page : www.facebook.com/numeriquesante

            Sur le compte Twitter : www.twitter.com/CNeSante

            Contact mail : conseil@santenumerique.fr

La société se numérise, le monde de la santé doit être en pointe en France, nous avons besoin de vous !

Innovationesante.fr rendra compte des travaux de ce groupe d’expert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *