Le Living lab : une entité en phase avec les enjeux de la santé connectée

Le Living labs est une organisation réunissant toutes les personnes ayant un intérêt commun à traiter un problème précis.

Le récent rapport « PIPAME« *, a permis de relever que les patients souhaitent être impliqués dans la conception des solutions qui les concernent, et qu’ils sont donc précisément intéressés par le Living Lab.
Dans le domaine de la santé, voilà un exemple de projet :
Améliorer ou pérenniser l’autonomie des personnes âgées et leur maintien à domicile.

Le Living lab idéal est la communauté d’individu dont l’association devrait réunir en son sein tous les interlocuteurs susceptibles d’aider à la recherche de solutions innovantes, et de traiter le problème posé.

Dans cet exemple hautement d’actualité, de la prise en charge du senior à domicile, il s’agit de pérenniser son autonomie, éventuellement en l’assistant avec toutes les solutions déjà en place, et en inventant mille autres objets, applications, organisations…permettant de résoudre les problèmes de cette inéluctable limitation de son autonomie.

La place du living lab est évidente, pour rechercher des solutions innovantes. Voilà une liste non limitative des acteurs qui pourraient être nécessaires à sa réflexion et à son action :
– En tout premier, et au centre du dispositif, le senior à qui est destiné le projet, ainsi que sa famille, ses proches, ses amis, ses voisins… (Les aidants).
– Les associations avec lesquelles il pourrait ou devrait être en rapport.
– Les services médicaux, médecin généraliste, maison de santé, service hospitalier privé et public, plateforme médicale (système de télémédecine…)
– Les services publics, (transport, collectivités locales, services sociaux…)
– Les spécialistes de l’habitat (architectes, spécialiste de la domotique…)
– Les spécialistes de la téléphonie moderne
– Les ingénieurs et techniciens spécialistes des dispositifs pouvant relier la personne à un référant (un parent, ou un proche) ou à une plateforme médicale, à un organisme d’aide et de secours à distance, et cela grâce aux nouvelles technologies en électronique et en communication représenté par :
Les capteurs, les objets connectés, les robots domestiques, la domotique…
Les applications se nourrissant de toutes ces données collectées permettant de communiquer (smartphone, ordinateur, et internet…) et in fine de surveiller, rassurer, aider ou alerter et traiter.

– Les services de recherche publics ou privé hospitalier universitaire, ou du monde de l’entreprise.
– Les financeurs : Investisseurs, Assureurs Mutuelles institutions publiques, collectivités territoriales.
– Les lanceurs d’appels d’offres dans le cadre de concours à l’innovation sur ce sujet de la santé connectée au sens très large du terme, émanant des services de l’état ou du secteur privé, permettant un début de financement et une médiatisation dans les milieux professionnels spécialisés…

Voilà ainsi résumé le type de dispositif déjà opérationnel dans de très nombreux domaines. Et dont l’avantage principal déjà reconnu, est la possibilité de régler des problèmes plus rapidement, à un meilleur coût. Le principal intéressé étant au centre du Living Lab, il aidera précocement au rejet des mauvaises pistes, les fausses bonnes idées, et les gadgets inutiles…

Quelques exemples des structures existantes :

Le Diabète Lab, à initiative de la Fédération Française des Diabétiques, le sous-titre étant : l’expert c’est le patient. Le « (bon) » ton est donné…

Le laboratoire LUSAGE : un exemple de Living Lab dans le domaine des gérontechnologies

Silver Normandie : un Living Lab orienté vers les seniors, en phase avec le numérique, la e-santé, la domotique, l’habitat, la nutrition, la mobilité, le tourisme et les loisirs.
Bien sûr beaucoup de projets sont opérationnels ou en cours de construction, ils sont nombreux à être en phase avec les préoccupations médicales, mais plus encore la prévention et le bien être.
Nous ne manquerons pas de suivre les initiatives les plus représentatives et d’en rendre compte dans nos futurs billets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *