La prise de rendez-vous par internet

Concernant l’évolution de la santé connectée, la prise de rendez-vous par Internet est l’une des principales demandes de la population, au même titre que d’avoir la possibilité d’échanger directement par mail avec les professionnels de santé, et de pouvoir avoir accès aux résultats d’analyses médicales.

Cela a été très formellement précisé par le rapport PIPAME (Le Pôle interministériel de prospective et d’anticipation des mutations économique) dépendant de la Direction Générale des Entreprises (réf Rapport Pipame 2016 Etudes économiques Prospective E-santé: Faire émerger l’offre Française en répondant aux besoins présents et futurs des acteurs de santé).

Il est donc nécessaire que l’offre évolue rapidement. Ce service de prise de rendez-vous par internet est déjà bien développé aux États-Unis, la société ZocDoc créée en 2007 en est le précurseur et le modèle.

Le service existe de façon significative depuis 2013 en France, mais avec à ce jour, moins de 10 % des médecins ayant déjà souscrit à cette solution de prise de rendez-vous.

Pourtant les techniques classiques (par téléphone) ont leurs limites. Dans de très nombreux cabinets médicaux, (anesthésiste, gynécologie…) la prise de rendez-vous nécessite des secrétaires à plein temps, parfois débordées, jonglant avec des agendas surchargés raturés par les reports et annulations. La prise de rendez-vous peut être déléguée à une plate-forme notamment pour des plages horaires hors bureau, mais avant 19h, ou comprenant également le samedi, mais avec les mêmes inconvénients. Environ 10 % des patients ayant pris un rendez-vous de cette façon ne l’honore pas, et le plus souvent sans information préalable.

La force de ces nouveaux acteurs de la prise de rendez-vous par Internet, est en fait de proposer un service beaucoup plus sophistiqué. Bien sûr le principe de base, est la prise de rendez-vous directement en ligne par le patient, lui permettant de choisir lui-même, à tout moment du jour ou de la nuit, en semaine ou le week-end, de la date et de l’heure de son rendez-vous, en fonction des disponibilités affichées du médecin.

Dans un certain nombre de cas il peut même se mettre sur une liste d’attente et bénéficier d’un rendez-vous plus rapproché lorsqu’une place se libère, sans avoir à rappeler sans cesse. Certains prestataires veulent même s’engager plus largement. Ils proposent un véritable suivi de la demande de consultation. En envoyant un SMS de rappel au patient. Voir en lui proposant un véritable formulaire à remplir en aval de la consultation (Antécédents médicaux, traitements…) facilitant ainsi son déroulement.

De nombreux patients arrivent à une consultation sans leur dernière ordonnance de traitement, sans le résultat de tel ou tel examen, voir sans leur justificatif de prise en charge sociale, ou leur carte de mutuelle…Il suffit de lui rappeler un certain nombre de données extrêmement simples et de rendre ainsi la consultation beaucoup plus fluide et efficiente.

Une société propose un service, qui me paraît encore plus abouti, cherchant à améliorer la communication entre le médecin et son patient, en facilitant de façon sécurisée la circulation des documents. Avec un partage d’information sur un espace dédié permettant en fait de constituer un véritable carnet de santé en ligne, remplaçant l’obsolète carnet de santé papier, et permettant de remplir l’espace qui aurait dû être occupé par le dossier médical partagé de l’assurance maladie, qui brille par son absence… (Voir Le Post Dossier Médical Électronique, mythe ou réalité)

Il est remarquable de constater que la plupart de ces créateurs de Start up qui invertissent ce secteur de la santé connectée, avaient déjà fait leurs preuves en proposant des services de réservation en tout genre sur le net, dans la restauration par exemple, ils maitrisent donc parfaitement l’outil. Il n’y avait plus qu’à l’adapter à ce nouvel environnement.

Les plus performants de ces systèmes permettront d’optimiser la gestion des cabinets médicaux en réduisant très sensiblement le nombre d’appels téléphoniques à destination des cabinets, et en diminuant, (certain avance le chiffre de 75 %), le nombre des rendez-vous non honorés.

D’autres systèmes permettent au patient de trouver plus rapidement un médecin près de chez lui, notamment en cas d’urgence. La prise de rendez-vous en ligne peut également être couplée à un véritable moteur de recherche, destiné à trouver un médecin généraliste, spécialiste, voir un professionnel paramédical. Le service localise dans un premier temps le professionnel, et permet dans un deuxième temps au patient de prendre un rendez vous.

La boucle est même bouclée avec ce prestataire qui a un noué un partenariat avec Uber afin, de non seulement maîtriser le rendez-vous du patient au cabinet du médecin, mais encore d’en assurer le transport (ce qui n’est pas un détail s’agissant d’une personne âgée, ou isolée, ou plus ou moins dépendante …). Ce qui n’était jusqu’à présent qu’un bon mot, se concrétise: l’ubérisation de la médecine »…

Dans ce secteur d’activité dont la croissance est très forte et le demeurera pendant quelques années encore, il y a à ce jour d’innombrables intervenants : des petites structures indépendantes, des sociétés qui ne sont que de simples appendices cherchant à colmater les failles des structures traditionnelles, (plateformes téléphoniques), et enfin de véritables Start-up ayant une vision plus globale des services à proposer, et ayant trouvées les investisseurs solides pariant sur un retour sur investissement qui ne se fera pas avant quelques années.

Le marché va se réguler au profit de l’offre la plus évolutive en matière de gestion du cabinet médical. Sur le plan pratique, notre conseil est formel, il y a déjà sur le marché une offre qui est adaptée à chaque mode de fonctionnement de chaque cabinet médical, mais également de chaque institution (Clinique, Hôpital….). Cette offre va certes évoluer pour englober d’autres services, mais il faut dès à présent adhérer à cette totale connexion de notre agenda de consultation avec le net. Cela au plus grand profit du patient, qui pourra plus facilement prendre ses rendez-vous, et au profit du cabinet médical, qui allégera cet aspect de sa gestion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *